Le pouvoir des pierres
David Phild - Le pouvoir des pierres

Le pouvoir des pierres

Pierres bénéfiques et pierres maléfiques

Dans leur coeur de pierres, les minéraux recèlent toute la mémoire du monde. Ils ont le pouvoir de nous guérir, ce qui est, aujourd’hui, scientifiquement prouvé, grâce à la lithothérapie et au reiki. Mais ils ont aussi celui de nous détruire s’ils ont été imprégnés, au fil des siècles, par des ondes maléfiques, résidus émotionnels de drames vécus par ceux qui les ont portés. Ils peuvent aussi avoir été frappés par une malédiction communicative et récurrente.

La malédiction de Shiva

La liste des bijoux maléfiques est longue aussi, je ne citerai pour mémoire que Kohinoor, le diamant blanc de 105 carats, qui orne aujourd'hui la couronne de la reine Élisabeth II, et le diamant bleu appelé Hope, le plus gros diamant du monde victime, diton, de la vindicte et de la malédiction de Shiva.

Le diamand Hope le plus gros du monde

Je veux vous parler, aujourd'hui, des bienfaits que les minéraux peuvent avoir sur votre vie, votre santé et votre psyché.

Les énergies vibratoires

J’aimerais aussi vous faire part des dernières découvertes de la science dans le domaine des énergies vibratoires : elles pourront sans doute mieux nous éclairer.

Des pouvoirs Mystérieux

Sorciers ou magiciens, parfois forgerons sacrés ou verriers nobles, les hommes “magiques” des communautés premières communiaient avec le monde minéral et utilisaient les pierres à des fins thérapeutiques. En tant que symbole de l’habitation, la pierre devint souvent sacrée. Synonyme de connaissance chez les mystiques, elle a toujours été ressentie comme portant des pouvoirs mystérieux.

Les pierres sont vivantes

Célestine,  la pierre d'harmonie et de paix pour les hypersensibles

Les opinions divergent quant à cette “vie” des pierres. Certains y voyaient une parcelle du souffle divin, d’autres imaginaient qu’un animal, serpent ou crapaud, vivait à l’intérieur du moindre caillou, tandis que d’autres encore pensaient que chaque pierre restituait la chaleur du soleil qu’elle avait reçue. Le point commun entre ces opinions, demeure que la pierre est vivante ou, du moins, possède une certaine énergie.

Encore une fois, les pressentiments, les intuitions des peuples de jadis, sont confirmés par la science moderne. En effet, le schéma vibratoire de base : celui qui régit aussi bien le spectre des couleurs que celui des sons (le même mot, chromatique, est employé dans les deux cas) se retrouve dans tous les phénomènes physiques, des ondes électromagnétiques au déplacement des “ronds dans l’eau” ou au mouvement infini des électrons.

L’inertie apparente du moindre galet ne doit pas nous tromper : chaque caillou est à la fois un émetteur et un récepteur de vibrations diverses. A tel point que les grands rassemblements de mégalithes de Carnac ou de Stonehenge peuvent être considérés comme des récepteurs d’ondes, au même titre que les obélisques et pyramides d’Egypte ou d’Amérique précolombienne qui ne sont jamais orientés au hasard.

Ces monuments religieux captaient l’énergie cosmique et la redistribuaient au sol. Les pierres, reliées aux planètes n’avaient pas encore livré tous leurs secrets, mais on constatait d’étranges phénomènes. Nous n’en savons qu’un peu plus : la loi du schéma vibratoire garde encore beaucoup de secrets.

Cela dit, la théorie est une chose, l’expérience une autre. Pour le commun des mortels, il suffit de se détendre, de toucher une pierre, de se laisser envahir pas son rayonnement pour ressentir ce mystérieux pouvoir déjà perçu depuis des millénaires. Ensuite, en réfléchissant, on sera persuadé par une évidence : un tel rayonnement, une aura aussi puissante agit sur nous. L’étape suivante est d’essayer de déterminer ses pouvoirs physiologiques, psychiques et spirituels. Nous approchons déjà de la lithothérapie...

Publié par David Phild, le 02 septembre 2019